Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Programme

 

 

 

 

Juin : Pompage de la Foux de st Anne
La bendola

Aout : La Coume Ournède

Octobre : La Dent de Crolle

Novembre ; Scialet Robin

Articles Récents

Pages

Catégories

16 février 2020 7 16 /02 /février /2020 17:11

15/16 février, nous avons prévu un week-end dans le Vaucluse.

Participants : Dédé et Cathy, Seb, Hervé, Paul, Loulou, Michel et Laure

Samedi, sympathique randonnée dans les gorges de la Nesque, en passant par la chapelle St Michel. Le temps est magnifique, nous profitons de ce beau soleil hivernal pour faire les lézards contre la roche bien chaude ...

Gorges de la Nesque et aven Aubert
Gorges de la Nesque et aven Aubert
Gorges de la Nesque et aven Aubert
Gorges de la Nesque et aven Aubert
Gorges de la Nesque et aven Aubert
Gorges de la Nesque et aven Aubert

En fin d'après-midi nous rejoingnons St Christol pour nous installer au gite de l'Aspa. Nous l'avons pour nous tout seuls ... Nous allons aussi repérer l'entré de l'Aubert pour le lendemain.

Le soir, après un bon repas nous sommes raisonnables et à 23h tout le monde est au lit

Gorges de la Nesque et aven Aubert
Gorges de la Nesque et aven Aubert

Dimanche, 7h30 nous sommes debout. Départ 8h30 à pieds du gite, et à 9h, comme prévu le premier a les pieds dans le trou. ça c'est de la précision varoise !!!

L'aven s'ouvre dans une volière, ou un passage a été aménagé

Les premiers puits et ressauts ne sont pas très grands, quelques passages ressérés sans grande difficultés, puis nous voilà dans le grand puits de 100m. Les parois sont lisses et blanches, magnifiques. Hervé se lance dans l'équipement

Après une grande vire remontante, c'est le P55, tout aussi beau et de plus en plus grand

Nous sommes admiratifs devant les escalades faites par les premiers explorateurs ...

Ah oui, j'allais oublier, un sympatique passage de noeud à 15m du fond , pour agrémenter la descente ...

Un tout petit tour dans le méandre de l'Ankou, un petit casse croûte (c'est pas encore midi mais tant pis, pas question de remonter avec la bouffe...)

 

Gorges de la Nesque et aven Aubert
Gorges de la Nesque et aven Aubert
Gorges de la Nesque et aven Aubert
Gorges de la Nesque et aven Aubert
Gorges de la Nesque et aven Aubert
Gorges de la Nesque et aven Aubert
Gorges de la Nesque et aven Aubert
Gorges de la Nesque et aven Aubert
Gorges de la Nesque et aven Aubert
Gorges de la Nesque et aven Aubert
Gorges de la Nesque et aven Aubert
Gorges de la Nesque et aven Aubert
Gorges de la Nesque et aven Aubert
Gorges de la Nesque et aven Aubert
Gorges de la Nesque et aven Aubert
Gorges de la Nesque et aven Aubert

Et nous remontons tranquillement en admirant ces beaux puits

Nous sortons un peu avant 15h, très contents de cette ballade

Gorges de la Nesque et aven Aubert
Gorges de la Nesque et aven Aubert
Gorges de la Nesque et aven Aubert
Gorges de la Nesque et aven Aubert
Gorges de la Nesque et aven Aubert
Gorges de la Nesque et aven Aubert
Gorges de la Nesque et aven Aubert

                                                                                                                                                              Laure

Partager cet article
Repost0
18 janvier 2020 6 18 /01 /janvier /2020 16:37
Nous sommes nombreux pour cette sortie : Christiane,Didier, Loulou, Hervé, Pierre, DédéT, Guillaume, DédéR, Cathy
Nous sommes nombreux pour cette sortie : Christiane,Didier, Loulou, Hervé, Pierre, DédéT, Guillaume, DédéR, Cathy

Nous sommes nombreux pour cette sortie : Christiane,Didier, Loulou, Hervé, Pierre, DédéT, Guillaume, DédéR, Cathy

     Nous ferons deux équipes afin d'équiper les deux entrées, Guillaume se lance dans l'équipement. Les autre passeront par le puits des Loirs après avoir galérer pour trouver l'entrée.
     Nous ferons deux équipes afin d'équiper les deux entrées, Guillaume se lance dans l'équipement. Les autre passeront par le puits des Loirs après avoir galérer pour trouver l'entrée.

Nous ferons deux équipes afin d'équiper les deux entrées, Guillaume se lance dans l'équipement. Les autre passeront par le puits des Loirs après avoir galérer pour trouver l'entrée.

Nous nous retrouvons à la salle du Lac , nos lampes puissantes éclairent le plafond et nous redécouvrons la beauté de la cavité.
Nous nous retrouvons à la salle du Lac , nos lampes puissantes éclairent le plafond et nous redécouvrons la beauté de la cavité.

Nous nous retrouvons à la salle du Lac , nos lampes puissantes éclairent le plafond et nous redécouvrons la beauté de la cavité.

La sortie par le puits des loirs ! L'aven de la Ripelle :certainement une des plus belles cavité des monts Toulonnais !     Dédé
La sortie par le puits des loirs ! L'aven de la Ripelle :certainement une des plus belles cavité des monts Toulonnais !     Dédé

La sortie par le puits des loirs ! L'aven de la Ripelle :certainement une des plus belles cavité des monts Toulonnais ! Dédé

Partager cet article
Repost0
29 décembre 2019 7 29 /12 /décembre /2019 11:26

Cela faisait longtemps que Didier avait proposé cette jolie rando tout prés de Toulon , nous profitons d'une fenêtre météo favorable pour y aller. Le départ devait se faire au niveau des gorges d'Ollioules mais suite aux dernières précipitations la Reppe est infranchissable et c'est de Châteauvallon que nous démarrons. Nous sommes trois , Paul, Dédé R et Didier.

 

Sur le parcours nous passons à proximité d'un porche qui servait autrefois de bergerie, puis nous arrivons au départ de la fissure qui permet l'accès au château du diableSur le parcours nous passons à proximité d'un porche qui servait autrefois de bergerie, puis nous arrivons au départ de la fissure qui permet l'accès au château du diable

Sur le parcours nous passons à proximité d'un porche qui servait autrefois de bergerie, puis nous arrivons au départ de la fissure qui permet l'accès au château du diable

Certains passages sont équipés de main courante , une corde de 30 ms permet d'atteindre le château du diable par deux rappels de 15msCertains passages sont équipés de main courante , une corde de 30 ms permet d'atteindre le château du diable par deux rappels de 15ms

Certains passages sont équipés de main courante , une corde de 30 ms permet d'atteindre le château du diable par deux rappels de 15ms

L'endroit est magnifique , tous les plafonds des porches ont été grimpés , la vue sur le destel et le château d'évenos est spendide
L'endroit est magnifique , tous les plafonds des porches ont été grimpés , la vue sur le destel et le château d'évenos est spendide
L'endroit est magnifique , tous les plafonds des porches ont été grimpés , la vue sur le destel et le château d'évenos est spendide
L'endroit est magnifique , tous les plafonds des porches ont été grimpés , la vue sur le destel et le château d'évenos est spendide
L'endroit est magnifique , tous les plafonds des porches ont été grimpés , la vue sur le destel et le château d'évenos est spendide

L'endroit est magnifique , tous les plafonds des porches ont été grimpés , la vue sur le destel et le château d'évenos est spendide

L'arche phénomène géologique des gorges du Destel
L'arche phénomène géologique des gorges du Destel

L'arche phénomène géologique des gorges du Destel

Arrivés dans le lit du Destel nous serons dans l'obligation de traverser à plusieurs reprises le cours d'eau , une superbe ballade dans un cadre magnifique ,le Destel est un trés beau terrain de jeux . dédé
Arrivés dans le lit du Destel nous serons dans l'obligation de traverser à plusieurs reprises le cours d'eau , une superbe ballade dans un cadre magnifique ,le Destel est un trés beau terrain de jeux . dédéArrivés dans le lit du Destel nous serons dans l'obligation de traverser à plusieurs reprises le cours d'eau , une superbe ballade dans un cadre magnifique ,le Destel est un trés beau terrain de jeux . dédé

Arrivés dans le lit du Destel nous serons dans l'obligation de traverser à plusieurs reprises le cours d'eau , une superbe ballade dans un cadre magnifique ,le Destel est un trés beau terrain de jeux . dédé

Partager cet article
Repost0
11 décembre 2019 3 11 /12 /décembre /2019 21:10

Participants: Christiane, Didier, Paul, Hervé, Dédé R, Loulou.

Ballade dans ce beau réseau et sa  rivière souterraine , une explo toujours aussi agréable!

 

 

La cavité a été récemment broché ,ce qui facilite et améliore l'équipement
La cavité a été récemment broché ,ce qui facilite et améliore l'équipement

La cavité a été récemment broché ,ce qui facilite et améliore l'équipement

Aven de Planesselve _ 07/12/19
Aven de Planesselve _ 07/12/19
L'eau est froide et Paul aura fait le mauvais choix en ne prenant qu'un shorty , nous allons jusqu'au S 3 , l'eau est translucide.
L'eau est froide et Paul aura fait le mauvais choix en ne prenant qu'un shorty , nous allons jusqu'au S 3 , l'eau est translucide.

L'eau est froide et Paul aura fait le mauvais choix en ne prenant qu'un shorty , nous allons jusqu'au S 3 , l'eau est translucide.

Au siphon 2 nous voyons de la mousse de crue à 5 ms de hauteur , témoin des grosses précipitations de la semaine dernière.
Au siphon 2 nous voyons de la mousse de crue à 5 ms de hauteur , témoin des grosses précipitations de la semaine dernière.

Au siphon 2 nous voyons de la mousse de crue à 5 ms de hauteur , témoin des grosses précipitations de la semaine dernière.

Aven de Planesselve _ 07/12/19
 Nous sortons après trois heures d'explo sous un beau soleil et au milieu d'un troupeau de chèvres et son pastre !          (dédé-photos Paul)

Nous sortons après trois heures d'explo sous un beau soleil et au milieu d'un troupeau de chèvres et son pastre ! (dédé-photos Paul)

Partager cet article
Repost0
3 décembre 2019 2 03 /12 /décembre /2019 18:52

 

Participants : Yann, Patrik, Josiane, Jean-Pierre, Sébastien, Laure, Michel

 

Après avoir pris contact avec les spéléos locaux, j'ai pu obtenir quelques renseignements qui nous ont permis d'organiser cette sortie dans une belle et récente cavité du plateau d'Albion. La topo n'est pas encore publiée car les explos sont en cours. La cavité située à Saint Christol fait partie du complexe du Souffleur avec lequel elle jonctionne et même dépasse la profondeur (plus de  -900)

Notre objectif premier (on voit toujours les choses en grand au début...) était d'atteindre la jonction avec le Souffleur à -700 environ

Mais la météo étant capricieuse en ce moment et mauvaise à partir de la nuit du samedi au dimanche, nous préférons écourter la ballade et réduire notre objectif à -600 (c'est déjà pas si mal !!)

 

Nous nous retrouvons vendredi soir au gite de l'ASPA, que nous aurons pour nous tout seuls

Première mission, pour Josiane Patrik Michel et moi, aller repérer l'entrée. Parfait, pas de soucis, la piste est carrossable jusqu'au bout, la marche d'approche se résume à une vingtaine de mètres environ ... et la trappe d'entrée a bien était déverrouillée comme prévu. En chemin nous rencontrons quelqu'un qui nous laisse entendre que le P50 ne passera pas à cause de l'eau... Voire que nous serions peut être bloqués avant ... c'est à dire pas bien loin ... notre week-end tomberait il ... à l'eau ?

Ces mises en garde n'ont pas raison de notre optimisme, et nous tentons le tout pour le tout. Nous préparons le matos pour équiper après -400

Après une sympathique soirée au gite nous montons nous coucher

Samedi matin nous attaquons la descente à 9h, sans savoir si nous allons remonter dans 10 heures ou ... dans 10 minutes ... Soyons joueurs ...

 

Complexe du Souffleur , Vaucluse, 31 Novembre 1er Décembre 2019
Complexe du Souffleur , Vaucluse, 31 Novembre 1er Décembre 2019
Complexe du Souffleur , Vaucluse, 31 Novembre 1er Décembre 2019

Déjà, pas d'eau sur les 50 premiers mètres, c'est bon signe ... Je continue, et commence peu à peu à entendre un bruit sourd ... qui devient vrombissement... Cela provient du méandre, sous moi. Je crains le pire. C'est effectivement l'eau qui s'engouffre dans le méandre inférieur, mais ne gêne pas notre progression. Tout de même  les puits sont de plus en plus arrosés, mais nos expériences dans le Vercors nous font passer outre ... Etant tout de même devenus un peu raisonnables (toujours à causes de nos déboires récents dans le Vercors ...) nous décidons de laisser les kits d'équipement, persuadés que nous n'irons pas loin (que nous risquons même de ne pas pouvoir descendre le P50) 

Nous arrivons sans encombre en bas des premiers puits et parcourons la première galerie au sec

Complexe du Souffleur , Vaucluse, 31 Novembre 1er Décembre 2019
Complexe du Souffleur , Vaucluse, 31 Novembre 1er Décembre 2019
Complexe du Souffleur , Vaucluse, 31 Novembre 1er Décembre 2019
Complexe du Souffleur , Vaucluse, 31 Novembre 1er Décembre 2019

Nous progressons dans un grand méandre. Je ne reconnais pas (je suis venue dans le trou lors d'un exercice secours). La progression devient de plus en plus exposée, nous ne sommes pas au bon endroit, nous aurions  déjà du arriver au puits. Demi-tour, et nous revoilà sur le bon chemin. Nous avions suivi à tort une corde qui nous a fait descendre dans le mauvais réseau. Nous avons perdu 1 heure (ou gagnée 1 heure de speleo, cela dépend de ce qui nous attend plus loin )

Nous voilà au bord du fameux P50, rien pas un bruit de ruissellement d'eau, pas un glouglou inquiétant... Incrédule et sentant l'arnaque plus loin, je descend le puits en disant aux copains d'attendre que je sois en bas pour s'engager, ... Et me voilà en bas sans quasiment une goutte d'eau !!! Pari gagné, à partir de là nous sommes sûrs de pouvoir au moins parcourir la galerie qui suit. Le week-end est sauvé !

Complexe du Souffleur , Vaucluse, 31 Novembre 1er Décembre 2019
Complexe du Souffleur , Vaucluse, 31 Novembre 1er Décembre 2019
Complexe du Souffleur , Vaucluse, 31 Novembre 1er Décembre 2019
Complexe du Souffleur , Vaucluse, 31 Novembre 1er Décembre 2019

Les volumes deviennent importants. Puis nous arrivons à cette fameuse galerie. Nous sommes entre -200 et 250m, et là, chose rarissime sur le plateau d'Albion, se développe sur plusieurs centaines de mètres  une galerie en forme de conduite forcée, large et bien concrétionnée. Que du plaisir...

Complexe du Souffleur , Vaucluse, 31 Novembre 1er Décembre 2019
Complexe du Souffleur , Vaucluse, 31 Novembre 1er Décembre 2019
Complexe du Souffleur , Vaucluse, 31 Novembre 1er Décembre 2019
Complexe du Souffleur , Vaucluse, 31 Novembre 1er Décembre 2019
Complexe du Souffleur , Vaucluse, 31 Novembre 1er Décembre 2019
Complexe du Souffleur , Vaucluse, 31 Novembre 1er Décembre 2019
Complexe du Souffleur , Vaucluse, 31 Novembre 1er Décembre 2019
Complexe du Souffleur , Vaucluse, 31 Novembre 1er Décembre 2019
Complexe du Souffleur , Vaucluse, 31 Novembre 1er Décembre 2019
Complexe du Souffleur , Vaucluse, 31 Novembre 1er Décembre 2019
Complexe du Souffleur , Vaucluse, 31 Novembre 1er Décembre 2019
Complexe du Souffleur , Vaucluse, 31 Novembre 1er Décembre 2019
Complexe du Souffleur , Vaucluse, 31 Novembre 1er Décembre 2019
Complexe du Souffleur , Vaucluse, 31 Novembre 1er Décembre 2019

Il est 13h, nous ne sommes pas loin  des puits devant nous mener à -400/450m. Petite pause repas bien méritée. Nous laissons nos bidons étanches et c'est parti pour la suite. Quelques passages bas, ramping, mais pas vraiment d'étroitures ...

Revoilà les puits, l'aventure continue. Plusieurs puits d'une vingtaine de mètres se succèdent : Bien lisses et errodés comme on les aime... Mais un peu secs à mon goût... un petit ruissellement aurait été le bienvenu, d'ailleurs je commence à sentir la soif, n'ayant pris qu'une petite bouteille d'un demi litre ... (on pensait avoir de l'eau partout)

Complexe du Souffleur , Vaucluse, 31 Novembre 1er Décembre 2019
Complexe du Souffleur , Vaucluse, 31 Novembre 1er Décembre 2019
Complexe du Souffleur , Vaucluse, 31 Novembre 1er Décembre 2019
Complexe du Souffleur , Vaucluse, 31 Novembre 1er Décembre 2019
Complexe du Souffleur , Vaucluse, 31 Novembre 1er Décembre 2019
Complexe du Souffleur , Vaucluse, 31 Novembre 1er Décembre 2019
Complexe du Souffleur , Vaucluse, 31 Novembre 1er Décembre 2019

Nous voilà arrivés à notre terminus, nous sommes à -400, notre objectif est atteint ... Le retour se fait tranquillement, les puits s'enchaînent et nous sommes dehors vers 20h. Une très belle ballade de 11h, nous qui avions peur de ne rester que 10 minutes !!!

Après nos galères dans le Vercors (trop d'eau, trop de kits, trop de marche d'approche et trop d'étroitures...) Nous avons bien apprécié cette sortie

Retour au gite, ou Josiane nous accueille avec surprise (elle n'a pas l'habitude de nous voir arriver si tôt !).  Douche, apéro et bon repas, et nous voilà déjà en train de parler d'une prochaine sortie pour aller plus loin ...

 

Merci à Yann pour les photos

Laure

 

                                                                                          

                                                          

Partager cet article
Repost0
19 octobre 2019 6 19 /10 /octobre /2019 14:36

Participants : Yann, Jerry, Patrik, Josiane pour le GSV, Laure et Michel pour les Aragnous

 

Nous revoilà dans le Vercors, mais cette fois-ci à Corrençon. Josiane nous a trouvé (non sans mal !) un superbe gite à 5 minutes du départ de la cavité.

Nous préparons ensemble les kits. Il y en aura 7 pour 5 spéléos (malgrès les cordes de 8mm, les amarrages light, et les plaquettes sans mousquetons) cela aurait du nous inquiéter un peu, mais non, pour l'instant nous sommes insouciants ... Patrik a eu la bonne idée de venir plus tôt dans l'après midi et de monter la corde de 60m en VTT à l'entrée du trou. Ça fera ça de moins à trimbaler le lendemain (quelle bonne idée !)

Me doutant quand même un peu de ce qui nous attend le lendemain (nous ne sommes pas complètement inconscients), je propose de déroger au traditionnel resto du vendredi soir et de manger au gite pour se coucher plus tôt (en reportant bien sur le resto au dimanche midi !)

Donc soirée tranquille et sympa au gite, puis dodo

Le matin départ vers 8h et début de la marche d'approche, chargés comme des mulets, sauf Patrik bien sur, qui a déjà porté la corde et une partie de son matos. Malin l'ancien !!!

Le chemin est d'abord facile, puis ça monte de plus en plus...

Scialet de la Combe de Fer, 12/13 Octobre 2019
Scialet de la Combe de Fer, 12/13 Octobre 2019
Scialet de la Combe de Fer, 12/13 Octobre 2019
Scialet de la Combe de Fer, 12/13 Octobre 2019

Enfin, au bout d'une heure trente de marche nous voilà à la cabane de la Combe de Fer, devant l'entrée du trou. Un beau porche suivi d'une grande galerie déclive, bien raide, surtout au retour (presque 100m de dénivelé)

Scialet de la Combe de Fer, 12/13 Octobre 2019
Scialet de la Combe de Fer, 12/13 Octobre 2019
Scialet de la Combe de Fer, 12/13 Octobre 2019
Scialet de la Combe de Fer, 12/13 Octobre 2019
Scialet de la Combe de Fer, 12/13 Octobre 2019

La cavité est froide (environ 5 degrés, nous sommes à 1600m d'altitude environ). Il ne faut pas traîner à l'équipement. A tour de rôle nous équipons, les puits sont vastes, beaux, assez fractionnés, sauf une longueur de 40m.

Puis arrivent les premiers désagréments : Le méandre de 70m est franchement étroit, pas pratique du tout. Certains enlèvent le baudrier pour le franchir. Les obstacles sont descendants c'est à dire qu'au retour ce sera encore plus difficile. Encore quelques puits , et le deuxième méandre, plus court, mais pas très pratique non plus. Puis voilà le beau P40. En bas encore un passage étroit, bien étroit même et mouillé pour corser le tout. L'un de nous tente le passage, revient pour enlever le baudrier. Ça passe bien sur mais c'est une galère de plus qui se rajoute à toutes les autres que nous avons déjà passé, à la descente qui plus est...

Nous sommes assis en rond dans une petite salle et discutons : Nous ne sommes séparés des grandes salles que d'un P50. Et ces grandes salles, sont elles vraiment si grandes que ça ? En regardant de près la topo on a des doutes. C'est dommage de renoncer bien sur, mais la remontée risque d'être laborieuse... Personne ne veut prendre la décision de faire demi tour. En plus nous avons trimbalé les kits pour aller au fond, et va falloir les ressortir. Bref, après une heure de palabres (Eh oui, certaines décisions sont dures à prendre !!!), nous optons avec sagesse pour le demi tour. Heureusement que nous avons eu ce moment de lucidité, car une fois dans le méandre plus personne ne regrette la décision !!!

Dans le sens de la remontée, les méandres sont encore plus galère. Nous enlevons le baudard (sauf Yann et Jerry bien sur). Nous nous aidons tant bien que mal dans les passages délicats. Pas vraiment pratique d'escalader sans avoir la place de plier les jambes ...Nous nous passons les kits qui, je ne sais pas pourquoi sont bien plus lourds qu'à l'aller ...Le deuxième méandre n'est pas mieux... On regrette de ne pas avoir laissé les 2 kits du fond. On regrette aussi de s'être entêtés à faire un trou avec 7 kits pour 5. Bref cela nous servira de leçon. La Combe de Fer est devenu la Combe d'Enfer ! 

Enfin les puits, on respire. Mais plus on monte plus on a des kits, et lourds, trop lourds. Yann en a même 2...

Enfin le dernier puits, la sortie est étroite, j'essaye de sortir en m'aidant de ma pédale accrochée à l'amarrage, mais je la perd, zut, galère, qu'est ce qu'on fou là, qui à eu l'idée de venir ici ?

Bref inutile de râler, on ira pas plus vite.

Enfin le dernier ressaut, bonne surprise Patrik m'attend en haut, qu'est ce que ça fait du bien de voir de la lumière . Je fini le déséquipement et arrête de râler 

Enfin la galerie d'entrée, mais qu'est ce qu'elle est raide !!! Yann et Jerry qui sont sortis depuis un moment nous rejoignent pour nous prendre les kits, quel soulagement, merci les amis ...

On se change à la cabane, puis c'est la descente, interminable. Quel bonheur de voir enfin l'asphalte de la route, et la voiture. 

Peu après nous voilà revenu dans le cocon du gite, Josiane nous accueille (à 1h du matin, et oui on a une sacrée chance !) avec un réconfortant repas, quel bonheur, le meilleurs moment de la journée.

Après une courte nuit, nous revoilà plus ou moins debout, groggy mais toujours de bonne humeur... et tout de même contents de cette expérience

Nous en tirerons la leçon qu'il ne faut pas hésiter à revoir nos objectifs quand nous ne sommes pas assez nombreux...

Tri du matos et nettoyage du gite, Yann et Jerry rentrent. Josiane Patrik Michel et moi décidons d'aller manger dans un petit resto sympa, après tout nous l'avons bien mérité.

Le retour voiture sera un peu pénible : un arrêt dodo ou changement de conducteur dans presque chaque aire d'autoroute !!!

Scialet de la Combe de Fer, 12/13 Octobre 2019
Scialet de la Combe de Fer, 12/13 Octobre 2019
Scialet de la Combe de Fer, 12/13 Octobre 2019
Scialet de la Combe de Fer, 12/13 Octobre 2019
Scialet de la Combe de Fer, 12/13 Octobre 2019
Scialet de la Combe de Fer, 12/13 Octobre 2019
Scialet de la Combe de Fer, 12/13 Octobre 2019
Scialet de la Combe de Fer, 12/13 Octobre 2019
Scialet de la Combe de Fer, 12/13 Octobre 2019
Scialet de la Combe de Fer, 12/13 Octobre 2019
Scialet de la Combe de Fer, 12/13 Octobre 2019
Scialet de la Combe de Fer, 12/13 Octobre 2019
Scialet de la Combe de Fer, 12/13 Octobre 2019
Scialet de la Combe de Fer, 12/13 Octobre 2019
Scialet de la Combe de Fer, 12/13 Octobre 2019
Scialet de la Combe de Fer, 12/13 Octobre 2019
Scialet de la Combe de Fer, 12/13 Octobre 2019

                                                                                                                                                            Laure

Partager cet article
Repost0
9 septembre 2019 1 09 /09 /septembre /2019 16:05

Participants : Seb, Michel, Laure, Didou, Dede des Olives, Marcel, Fred, Sophie, Alex

 

Les débits sont faibles, c'est le moment pour faire ces deux belles classiques du massif des Ecrins : les Oules et Chichin

 

Samedi canyon de Chichin pour commencer

7/8 septembre 2019 : Canyons des Oules de Fressinières et Chichin
7/8 septembre 2019 : Canyons des Oules de Fressinières et Chichin
7/8 septembre 2019 : Canyons des Oules de Fressinières et Chichin
7/8 septembre 2019 : Canyons des Oules de Fressinières et Chichin
7/8 septembre 2019 : Canyons des Oules de Fressinières et Chichin
7/8 septembre 2019 : Canyons des Oules de Fressinières et Chichin
7/8 septembre 2019 : Canyons des Oules de Fressinières et Chichin
7/8 septembre 2019 : Canyons des Oules de Fressinières et Chichin
7/8 septembre 2019 : Canyons des Oules de Fressinières et Chichin
7/8 septembre 2019 : Canyons des Oules de Fressinières et Chichin
7/8 septembre 2019 : Canyons des Oules de Fressinières et Chichin
7/8 septembre 2019 : Canyons des Oules de Fressinières et Chichin
7/8 septembre 2019 : Canyons des Oules de Fressinières et Chichin
7/8 septembre 2019 : Canyons des Oules de Fressinières et Chichin
7/8 septembre 2019 : Canyons des Oules de Fressinières et Chichin
7/8 septembre 2019 : Canyons des Oules de Fressinières et Chichin
7/8 septembre 2019 : Canyons des Oules de Fressinières et Chichin
7/8 septembre 2019 : Canyons des Oules de Fressinières et Chichin
7/8 septembre 2019 : Canyons des Oules de Fressinières et Chichin
7/8 septembre 2019 : Canyons des Oules de Fressinières et Chichin
7/8 septembre 2019 : Canyons des Oules de Fressinières et Chichin
7/8 septembre 2019 : Canyons des Oules de Fressinières et Chichin
7/8 septembre 2019 : Canyons des Oules de Fressinières et Chichin
7/8 septembre 2019 : Canyons des Oules de Fressinières et Chichin
7/8 septembre 2019 : Canyons des Oules de Fressinières et Chichin
7/8 septembre 2019 : Canyons des Oules de Fressinières et Chichin
7/8 septembre 2019 : Canyons des Oules de Fressinières et Chichin
7/8 septembre 2019 : Canyons des Oules de Fressinières et Chichin

Petite soirée bien sympa dans la belle vallée de Fressinère, près de la rivière

7/8 septembre 2019 : Canyons des Oules de Fressinières et Chichin
7/8 septembre 2019 : Canyons des Oules de Fressinières et Chichin
7/8 septembre 2019 : Canyons des Oules de Fressinières et Chichin
7/8 septembre 2019 : Canyons des Oules de Fressinières et Chichin

Et dimanche le canyon des Oules pour 4 courageux et rando pour les autres

7/8 septembre 2019 : Canyons des Oules de Fressinières et Chichin
7/8 septembre 2019 : Canyons des Oules de Fressinières et Chichin
7/8 septembre 2019 : Canyons des Oules de Fressinières et Chichin
7/8 septembre 2019 : Canyons des Oules de Fressinières et Chichin
7/8 septembre 2019 : Canyons des Oules de Fressinières et Chichin
7/8 septembre 2019 : Canyons des Oules de Fressinières et Chichin
7/8 septembre 2019 : Canyons des Oules de Fressinières et Chichin
7/8 septembre 2019 : Canyons des Oules de Fressinières et Chichin
7/8 septembre 2019 : Canyons des Oules de Fressinières et Chichin
7/8 septembre 2019 : Canyons des Oules de Fressinières et Chichin
7/8 septembre 2019 : Canyons des Oules de Fressinières et Chichin
7/8 septembre 2019 : Canyons des Oules de Fressinières et Chichin
7/8 septembre 2019 : Canyons des Oules de Fressinières et Chichin
7/8 septembre 2019 : Canyons des Oules de Fressinières et Chichin
7/8 septembre 2019 : Canyons des Oules de Fressinières et Chichin
7/8 septembre 2019 : Canyons des Oules de Fressinières et Chichin
7/8 septembre 2019 : Canyons des Oules de Fressinières et Chichin
7/8 septembre 2019 : Canyons des Oules de Fressinières et Chichin
7/8 septembre 2019 : Canyons des Oules de Fressinières et Chichin
7/8 septembre 2019 : Canyons des Oules de Fressinières et Chichin
7/8 septembre 2019 : Canyons des Oules de Fressinières et Chichin
7/8 septembre 2019 : Canyons des Oules de Fressinières et Chichin
7/8 septembre 2019 : Canyons des Oules de Fressinières et Chichin

                                                                                                                                                               Laure

Partager cet article
Repost0
29 août 2019 4 29 /08 /août /2019 13:56

Participants : Chantal, Marie et leurs Alain, Joan, Sébastien, Christiane, Didier,  Noah, les 2 Marcel, Paul, Didou, Loulou et Françoise, Fred, Michel et Laure

Auxquels se sont joints des spéléo du GSP (13) : Patrick, Laurent, Luc, Pierre

et bien sur notre guide local (sans qui nous aurions définitivement disparu dans le sous-sol du Vercors- voire même en surface) : Patrik (sans c), du GSV, et Josiane

Cette année la petite communauté des Aragnous a choisi d'établir son camp à Vassieux, dans le Vercors. Au programme, spéléo, canyon, rando, farniente ... et même cinéma

 

Premier jour, une équipe de marcheurs motivés grimpe au sommet du grand Veymont, histoire de prendre un peu de hauteur dès le début du camp (bon, ils ont pris de la hauteur mais pas de photos...)

Le lendemain, nous partons faire la traversée Chuats/Abel à Font d'Urle. Paul et Loulou ont au préalable équipé les deux entrées. Patrik se joint à nous (ouf !) ce qui nous permettra de ne pas traîner trop longtemps à la recherche de l'itinéraire

Nous sommes 11 à tenter l'aventure, une belle équipe !

 

 

 Photos de Patrick Reboul
 Photos de Patrick Reboul
 Photos de Patrick Reboul
 Photos de Patrick Reboul
 Photos de Patrick Reboul
 Photos de Patrick Reboul
 Photos de Patrick Reboul
 Photos de Patrick Reboul
 Photos de Patrick Reboul
 Photos de Patrick Reboul
 Photos de Patrick Reboul
 Photos de Patrick Reboul
 Photos de Patrick Reboul
 Photos de Patrick Reboul

Photos de Patrick Reboul

Une très belle explo, pas toujours très facile, avec des passages boueux mémorables dont certains se souviendront, de superbes galeries concrétionnées, la rivière d'Or, les passages "crocodile", et les belles remontées de puits. Sans oublier les passages en vire bien sportifs.

Retour au camp de nuit, ou, comme c'est la tradition, ceux qui sont restés en surface ont préparé un bon repas chaud qui nous attend après nos 12 heures d'aventure

Le lendemain, repos pour tous, à l'unanimité, sauf pour Seb et Marcel, les deux hyperactifs du groupe qui irons rincer leur matos dans un petit canyon. Pour les autres se sera framboises à Herbouilly, musée et resto

 

Une fois remis de nos contusions, nous remettons cela avec une petite balade touristique de la Luire. La encore Patrik nous guide, il est ici chez lui. Un petit tour à l'amont, avec la magnifique conduite forcée et la galerie des Nénuphars, et nous revenons visiter l'aval et ses grands volumes. Remontée par les échelles et en une demi heure nous sommes dehors. Nous passons boire un coup au camp du GSV histoire de bien finir la journée

CAMP VERCORS 2019
CAMP VERCORS 2019
CAMP VERCORS 2019
CAMP VERCORS 2019
CAMP VERCORS 2019
CAMP VERCORS 2019
CAMP VERCORS 2019
CAMP VERCORS 2019
CAMP VERCORS 2019
CAMP VERCORS 2019

Encore quelques photos de la vie au camp, enregistrement de la chanson spéléo de Marcel et des beaux paysages de Font d'Urle

CAMP VERCORS 2019
CAMP VERCORS 2019
CAMP VERCORS 2019
CAMP VERCORS 2019
CAMP VERCORS 2019
CAMP VERCORS 2019
CAMP VERCORS 2019
CAMP VERCORS 2019
CAMP VERCORS 2019
CAMP VERCORS 2019
CAMP VERCORS 2019

Didier, Christiane, Noah et Joan, Paul et Loulou vont visiter le fossile de Gournier, pendant que Marcel et Seb font une excursion jusqu'à la salle Chevalier

Photos : Paul Pellegrin
Photos : Paul Pellegrin
Photos : Paul Pellegrin
Photos : Paul Pellegrin
Photos : Paul Pellegrin
Photos : Paul Pellegrin
Photos : Paul Pellegrin

Photos : Paul Pellegrin

Cela fait déjà une semaine que le camp a commencé et il est temps de plier bagage. 

Marcel, Michel et moi continuerons notre périple vers la Suisse, Interlaken, afin de participer au congrés spéléo Suisse. Mais le mauvais temps nous empêchera de faire la cavité espérée (dont j'ai oublié le nom très compliqué). Nous ferons une petite grotte, avec 2 heures de marche d'approche sous une pluie battante !!!

Nous irons balader après dans la haute vallée du Rhône, voir le magnifique glacier d'Alesh

CAMP VERCORS 2019
CAMP VERCORS 2019
CAMP VERCORS 2019
CAMP VERCORS 2019

                                                                                                                                                             Laure

                                                              

Partager cet article
Repost0
1 juin 2019 6 01 /06 /juin /2019 10:32

Nous profitons des derniers jours d'ouverture de la route d'accès au plateau de Siou-blanc pour explorer l'aven des Gaulois qui a été découvert par le SCS.

Nous sommes cinq : Paul,Hervé,Pierre,Michel, Dédé .

Le plus difficile est de retrouvé l'aven , c'est donc carte à la main et GPS que nous empruntons la piste qui va en direction de la 'citerne neuve'.

Nous prenons à plusieurs reprises à droite, puis un sentier balisé à droite , nous le suivons pendant un bon moment mais ce n'est pas là . Le GPS ne fonctionne plus et le doute commence à s'installer sur les chances de trouver l'entrée.

Nous cherchons tout azimuts et Michel fini par trouver l'aven , ouf !

Nous serons rejoints par Hervé Tainton et plusieurs membres de Sanary.

L'aven débute par puits de 14 ms suivi d'un P 27 et P 115. Hervé se lance dans l'équipement , les fractios sont équipés de goujons.L'aven débute par puits de 14 ms suivi d'un P 27 et P 115. Hervé se lance dans l'équipement , les fractios sont équipés de goujons.

L'aven débute par puits de 14 ms suivi d'un P 27 et P 115. Hervé se lance dans l'équipement , les fractios sont équipés de goujons.

Le P 115 est magnifique ! il est fractionné en cinq longueurs. Au fond un courant d'air sort de la fissure mais lc'est très étroit

Le P 115 est magnifique ! il est fractionné en cinq longueurs. Au fond un courant d'air sort de la fissure mais lc'est très étroit

La bonne humeur Varoise !                                                          dd
La bonne humeur Varoise !                                                          dd

La bonne humeur Varoise ! dd

Partager cet article
Repost0
28 avril 2019 7 28 /04 /avril /2019 17:54

 

 

Participants : Michel et Laure pour les Aragnous, Patrik, Josiane et Jerry pour le GSV

 

Nous voilà repartis pour une nouvelle aventure spéléologique sur le Vercors

Comme d'habitude nous retrouvons Patrik et Josiane dans un sympathique resto de Saint-Martin, non loin de notre gite. Un moment de calme et de douceur avant la tempête (au sens propre qui nous attend le lendemain sous terre)

Samedi, Jerry nous rejoint au départ de la marche d'approche et Josiane part faire du vélo, malgrès une météo douteuse. Mais nous sommes des aventuriers et ce n'est pas ça qui va nous arrêter. De toutes façons Patrik a proposé cette sortie en remplacement du scialet de la Combe de Fer qui selon lui était trop arrosé !!!

Sympathique marche d'approche, sur une légère couche de neige... c'est beau mais pas bon pour nous car il fait doux et ça fond. Pour peu qu'il pleuve par dessus ...

SCIALETS NEUFS, VASSIEUX-EN-VERCORS AVRIL 2019
SCIALETS NEUFS, VASSIEUX-EN-VERCORS AVRIL 2019
SCIALETS NEUFS, VASSIEUX-EN-VERCORS AVRIL 2019
SCIALETS NEUFS, VASSIEUX-EN-VERCORS AVRIL 2019
SCIALETS NEUFS, VASSIEUX-EN-VERCORS AVRIL 2019
SCIALETS NEUFS, VASSIEUX-EN-VERCORS AVRIL 2019

Les concrétions de glace à la base du premier puits sont superbes. Patrik est venu quelques jours avant casser la glace pour pouvoir franchir la lucarne. Le trou est équipé mais on ne sait pas jusqu’où. Par précaution nous prenons nos 5 kits bien tassés (nous sommes 4, la remontée sera rude...)

 

SCIALETS NEUFS, VASSIEUX-EN-VERCORS AVRIL 2019
SCIALETS NEUFS, VASSIEUX-EN-VERCORS AVRIL 2019
SCIALETS NEUFS, VASSIEUX-EN-VERCORS AVRIL 2019
SCIALETS NEUFS, VASSIEUX-EN-VERCORS AVRIL 2019
SCIALETS NEUFS, VASSIEUX-EN-VERCORS AVRIL 2019
SCIALETS NEUFS, VASSIEUX-EN-VERCORS AVRIL 2019
SCIALETS NEUFS, VASSIEUX-EN-VERCORS AVRIL 2019
SCIALETS NEUFS, VASSIEUX-EN-VERCORS AVRIL 2019

Nous suivons la corde équipée, mais au bout d'un moment on se retrouve bloqués, ça queute !!! Nous remontons puis trouvons le bon passage, qui lui n'est plus équipé. Il y a de plus en plus d'eau, on continue quand même. Voilà le beau P30, plein pot et qui mouille beaucoup trop meme à la descente. C'est la douche froide. La neige qui était si jolie là haut a fondu et nous rattrape dans les puits. Glacial !!!

SCIALETS NEUFS, VASSIEUX-EN-VERCORS AVRIL 2019
SCIALETS NEUFS, VASSIEUX-EN-VERCORS AVRIL 2019
SCIALETS NEUFS, VASSIEUX-EN-VERCORS AVRIL 2019

Nous approchons les -200, nous sommes trempés jusqu'aux os et frigorifiés. L'eau est de plus en plus présente et la progression devient limite. Nous décidons de faire demi-tour, il y a des passages étroits et nous craignons que l'eau monte encore. Sauve qui peut !!

La remontée du P30 sous l'eau est fastidieuse et glaçante. Je ne sens plus mes mains tellement il fait froid

L'eau dévale les passages étroits, il ne faut pas que le niveau monte plus

Les kits sont lourds et gorgés d'eau, mais nous voilà bientôt dehors

Effectivement il n'y a plus de neige à l'extérieur !!! Nous retournons à la voiture, et là, au moment de se changer, un vent glacial se lève accompagné d'une bonne petite pluie. Décidément c'est une sortie sous le signe de l'eau ! Tout le monde cherche à se changer dans le fourgon !!! Nous ne traînons pas et retournons au gite ou nous prendrons une bonne douche bien ... chaude ce coup-ci. Nous sommes affamés, il faisait trop froid on a pas pris le temps de s’arrêter pour manger ...

Heureusement Josiane est là pour nous réconforter avec un excellent sauté de veau

 

Cette sortie n'a pas été très longue (tpst 7h30) mais très intense et laissera des souvenirs ... humides...

                                                                                                                             Laure

Partager cet article
Repost0