Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Programme

 

 

 

 

Juin : Pompage de la Foux de st Anne
La bendola

Aout : La Coume Ournède

Octobre : La Dent de Crolle

Novembre ; Scialet Robin

Articles Récents

Pages

Catégories

4 août 2018 6 04 /08 /août /2018 13:11

CAMP D ETE  2018 DES ARAGNOUS du 21 au 27 JUILLET 2018

 

 

Participants : Pierre, Hervé, Joan, Alice, Jordi, Claudine, Sébastien, Didier, Michel, Laure, Josiane et Patrick du GSV

Nous nous retrouvons au camping Ibarra de Ste Engrâce ou nous montons le camp. Le massif de la Pierre St Martin est toujours aussi vert, mais pour l'instant il fait beau !

Notre objectif principal, la traversée de la PSM par Tête Sauvage est prévu lundi. 

Le dimanche est donc consacré au repérage de l'entrée et de la sortie, préparation du matos, et des kits perso.

Lundi, départ de bonne heure pour notre équipe de 8 : Pierre, Patrick, Seb, Hervé, Michel, Laure, Jordi, Alice. Nous avons tous 2 kits, un de matos et un perso. Heureusement l'équipement se fait rapidement et en 3h nous sommes en bas des puits.

14 ans après, c'est presque la même équipe qui se retrouve dans cette traversée !!! Mais il n'y en a pas  un pour rattraper l'autre, personne ne se souvient de quoi que se soit !!

Nous avons opté pour la descente en néoprène, et c'est très bien car le passage du soupirail et bien aquatique !

Nous progressons toujours sans encombre, et arrivons au tunnel du Vent, ou il y a 14 ans nous nous étions particulièrement gelés. Là nous enchaînons sans nous arrêter et tout se passe bien. L'ambiance est toujours aussi glaciale et le courant d'air aussi fort, mais tout va bien. Notre timing est toujours correct, nous sommes même un peu en avance sur les horaires donné dans le topo.

Après nous être réchauffés en marchant nous nous changeons. Puis viennent les grandes salles chaotiques, le puits Loubens, avec les restes émouvants du drame. Les grandes salles ont raison de notre rythme qui ralenti peu à peu. Les chaussures de Pierre le lâchent

Les "anciens" commencent à se demander pourquoi ils ont remis ça, et les autres se disent qu'ils ne reviendrons jamais !!

A chaque grande salle nous croyons arriver à la Verna, mais non il faut continuer !!!

Enfin, Seb qui cavale devant pour chercher le chemin, nous crie "le barrage !" ça y est nous y sommes, nous nous précipitons dans cette soi disant dernière montée et arrivons sur ... des amarrages !! L' écho a déformé les paroles de Seb !! Désespoir !! Bon, il me semble quand même reconnaitre (enfin) ce passage. Nous y sommes presque (depuis qu'on le dit !)

Voilà la Verna et son immensité noire, le tunnel EDF et enfin la porte...Pierre va pouvoir jeter ses chaussures !!

TPST 18h, quasiment comme il il a 14 alors que nous n'avions pas équipé ... comme le bon vin les Aragnous s'améliore avec le temps !!!

Le lendemain repos bien mérité... Les Belges qui ont utilisé nos cordent pour descendre viennent payer leur dette avec bières et whisky négocié auparavant...

Mercredi c'est le déséquipement, faut bien récupérer le matos ...

 

 

 

TRAVERSEE TETE SAUVAGE VERNA
TRAVERSEE TETE SAUVAGE VERNA
TRAVERSEE TETE SAUVAGE VERNA
TRAVERSEE TETE SAUVAGE VERNA
TRAVERSEE TETE SAUVAGE VERNA
TRAVERSEE TETE SAUVAGE VERNA
TRAVERSEE TETE SAUVAGE VERNA
TRAVERSEE TETE SAUVAGE VERNA
TRAVERSEE TETE SAUVAGE VERNA
TRAVERSEE TETE SAUVAGE VERNA
TRAVERSEE TETE SAUVAGE VERNA
TRAVERSEE TETE SAUVAGE VERNA
TRAVERSEE TETE SAUVAGE VERNA
TRAVERSEE TETE SAUVAGE VERNA
TRAVERSEE TETE SAUVAGE VERNA
TRAVERSEE TETE SAUVAGE VERNA

 

Autres activités lors du camp :

2 canyons verdoyants, une découverte pour Claudine

TRAVERSEE TETE SAUVAGE VERNA
TRAVERSEE TETE SAUVAGE VERNA
TRAVERSEE TETE SAUVAGE VERNA
TRAVERSEE TETE SAUVAGE VERNA
TRAVERSEE TETE SAUVAGE VERNA
TRAVERSEE TETE SAUVAGE VERNA
TRAVERSEE TETE SAUVAGE VERNA
TRAVERSEE TETE SAUVAGE VERNA

 

La visite de la salle de la Verna éclairée... en purs touristes pour l'équipe de la traversée et une visite un peu plus sportive pour les autres...

On a bien sur réussi a se faire remarquer pendant la visite : Pierre a gagné de pousser le fauteuil roulant d'un papy, et Hervé de crier dans le porte voix pour entendre l'écho ... Normal...

TRAVERSEE TETE SAUVAGE VERNA
TRAVERSEE TETE SAUVAGE VERNA
TRAVERSEE TETE SAUVAGE VERNA
TRAVERSEE TETE SAUVAGE VERNA
TRAVERSEE TETE SAUVAGE VERNA
TRAVERSEE TETE SAUVAGE VERNA
TRAVERSEE TETE SAUVAGE VERNA
TRAVERSEE TETE SAUVAGE VERNA
TRAVERSEE TETE SAUVAGE VERNA

 

Ballade dans les gorges de Kakouetta, histoire de voir par ou nous serions sortis si nous avions été des molécules d'eau.

TRAVERSEE TETE SAUVAGE VERNA
TRAVERSEE TETE SAUVAGE VERNA
TRAVERSEE TETE SAUVAGE VERNA
TRAVERSEE TETE SAUVAGE VERNA

 

Pelerinnage au puits Lépineux

TRAVERSEE TETE SAUVAGE VERNA
TRAVERSEE TETE SAUVAGE VERNA
TRAVERSEE TETE SAUVAGE VERNA
TRAVERSEE TETE SAUVAGE VERNA

 

Et bien sur apéro, peut être notre plus grande activité, avec un "Temps Passé à l'Apero" inégalé ...

TRAVERSEE TETE SAUVAGE VERNA
TRAVERSEE TETE SAUVAGE VERNA
TRAVERSEE TETE SAUVAGE VERNA

                                                                                                                                 

 Laure

                                                                                         

Jordi, Didier, Laure pour les photos

Partager cet article
Repost0
8 juillet 2018 7 08 /07 /juillet /2018 15:42

Le SCT avait repris les travaux au fond de L'aven de Malleron il y a quelques années après avoir élargi le passage dans la diaclase après le p 75 ( étroiture franchie par Paul Courbon à l'âge de 17 ans et ou je pense que peu de spéléos sont  passés). Nous avions jamais refait la topo , je proposais donc à Paul Pellegrin qui est un expert en topo de m'accompagner. Nous sommes quatre , Pierre J et Julien du SCS qui débute en spéléo.

Pierre et Julien nous attendent au bas du P 75Pierre et Julien nous attendent au bas du P 75
Pierre et Julien nous attendent au bas du P 75

Pierre et Julien nous attendent au bas du P 75

Julien très heureux d'avoir fait un puits de 75 ms suivi de Pierre
Julien très heureux d'avoir fait un puits de 75 ms suivi de Pierre

Julien très heureux d'avoir fait un puits de 75 ms suivi de Pierre

Paul très concentré dans son travail

Paul très concentré dans son travail

Une belle journée de spéléo , nous y retournerons à l'automne pour sortir le matos au fond .

dédé

Partager cet article
Repost0
2 juillet 2018 1 02 /07 /juillet /2018 11:12

 

 

30 juin 2018

Participants : Michel Laure (sct) Marcel Patrick (gsv)

 

Dernière sortie d'entraînement avant la Pierre St Martin (mais c'est plus dur que la PSM !!!)

Nous nous retrouvons vendredi soir au gite du col de Romeyere sur le Vercors, massif des Coulmes. Et comme d'habitude, repérage de l'entrée, préparation des kits et petit resto.

Départ le lendemain matin et nous attaquons le trou vers 9h00.

C'est une cavité en partie horizontale, avec des ressauts et des puits d'une vingtaine de mètres. On descend à -400 et on visite une magnifique rivière, sur plus de 4km.

Le problème c'est qu'il y a des étroitures sévères, notamment celle du Cyclope : une faille verticale d'une bonne dizaine de mètres et de 30 cm le large...le tout en néoprène. Ayant l'habitude des étroitures je me propose d'y aller en premier : descendeur en bout de longe. Il faut se dandiner pour trouver l'endroit le moins étroit, et en forçant un peu ça passe. Tout le monde suis, même Marcel qui passe en rechignant...

La progression devient plus aisée, on retrouve la rivière, de nombreuses cascatelles à désescalader.

Vers 13h nous prenons pied dans une grande salle et nous en profitons pour manger. Pas longtemps car nous sommes vite frigorifiés.

Plus loin c'est un très beau P20 bien arrosé. Il ne faudrait pas que ça coule plus !!! Notre corde n'est pas assez longue, nous devons déséquiper le puits précédant pour échanger les cordes.

La suite est une succession de magnifiques vasques aux bordures dorées et à l'eau verte et limpide.

Au niveau d'un affluent nous hésitons sur la suite, cela ne parait pas évident mais ça passe...

Nous arrivons dans une grande galerie fossile

Plus loin une remontée sur corde semble buter sur une étroiture infranchissable. Nous cherchons ailleurs, mais pour en avoir le coeur net je remonte à mon tour cette corde : effectivement la lucarne n'est pas large du tout, j'y passe quand même la tête, puis le corps, je vois que ça s'agrandi derrière, bingo, la suite est bien là...Nous rejoingnons les vasques de rêve...

Après un longue et superbe progression nous butons sur un ressaut de 5m équipé d'une vieille corde completement pourri. Nous n'avons plus rien pour équiper et c'est à regret que nous faisons demi tour non loin du S1 un peu avant -400m.

A la remontée les deux P20 sont très arrosés, bonne douche froide, après les bains !!!

 Nous avons tous en tête l'étroiture des Cyclopes. Nous y voilà. Michel remonte, installe un débrayable au cas ou...Marcel passe à son tour. A moi maintenant. Sûre de moi, je dis à Patrick qui commence à se geler que je vais faire vite. Et voilà qu'arrivée presque en haut  la ceinture de mon baudrier se retourne et se coince. Impossible de sortir. Le débrayable rentre en jeu, puis avec l'aide de Michel je m'extirpe de la roche. J'y ai laissé quand même des plûmes et la sortie me paraîtra bien longue.

Nous pensons arriver à la galerie de sortie à chaque virage, mais non, encore un ressaut, on croit que c'est le dernier mais non ...

Enfin l'odeur de la terre et de l'humus, une douce chaleur nous envahis, nous sommes dehors sous les étoiles, il est 2h du matin

tpst 17h

Laure

                                                                                                                                                           

                                                                                                                                                                

Partager cet article
Repost0
13 mai 2018 7 13 /05 /mai /2018 13:20
Vue depuis le parking des deux aiguillesVue depuis le parking des deux aiguilles

Vue depuis le parking des deux aiguilles

Nous profitons de cette belle journée de printemps pour gravir cette majestueuse montagne de la St Victoire, nous montons par le tracé noir qui demande quelques pas d'escalade mais sans difficultés .
Nous profitons de cette belle journée de printemps pour gravir cette majestueuse montagne de la St Victoire, nous montons par le tracé noir qui demande quelques pas d'escalade mais sans difficultés .

Nous profitons de cette belle journée de printemps pour gravir cette majestueuse montagne de la St Victoire, nous montons par le tracé noir qui demande quelques pas d'escalade mais sans difficultés .

Nous arrivons au sommet  par le trou des hirondelles  en passant devant l'entrée du grand GaragaïNous arrivons au sommet  par le trou des hirondelles  en passant devant l'entrée du grand GaragaïNous arrivons au sommet  par le trou des hirondelles  en passant devant l'entrée du grand Garagaï

Nous arrivons au sommet par le trou des hirondelles en passant devant l'entrée du grand Garagaï

Un passage à la croix de Provence ainsi qu'au prieuré qui était ouvert ce jour.Un passage à la croix de Provence ainsi qu'au prieuré qui était ouvert ce jour.Un passage à la croix de Provence ainsi qu'au prieuré qui était ouvert ce jour.

Un passage à la croix de Provence ainsi qu'au prieuré qui était ouvert ce jour.

Nous repartons vers l'est afin de récupérer le tracé vert qui est plus facile que le noir pour descendre.Une bien belle journée sur une belle montagne de calcaire. DédéNous repartons vers l'est afin de récupérer le tracé vert qui est plus facile que le noir pour descendre.Une bien belle journée sur une belle montagne de calcaire. Dédé

Nous repartons vers l'est afin de récupérer le tracé vert qui est plus facile que le noir pour descendre.Une bien belle journée sur une belle montagne de calcaire. Dédé

Partager cet article
Repost0
16 avril 2018 1 16 /04 /avril /2018 13:41

Participants : Michel, Laure, Patrick, Jerry

Après notre aventure du fond du TQS qui avait duré plus de 23h et provoqué une mise en alerte des secours... nous revoilà partis explorer ce fabuleux réseau...

Notre objectif est la galerie de Pâques Nord. Ce n'est pas franchement une classique, et il faut glaner des infos à droite à gauche pour la topo.

Plusieurs feuilles de topo et une bonne boussole en main et nous voilà partis

le TQS est en partie équipé et nous abandonnons des cordes. Par contre plus loin il n'y a plus rien, mais comme nos cordes sont restées loin derrière, voilà qu'on en manque !!! Tant bien que mal, on découpe au fur et à mesure notre dernière corde, mais voilà encore un puits. C'est le dernier, et ouf ! il est équipé !!

Pas mal de recherches pour trouver le bon réseau, c'est un vrai labyrinthe. Nous arrivons au fond au bout de 8h. Belle récompense car les galeries sont très vastes.

La remontée est assez pénible à cause des longues main-courantes remontantes

Encore 8h de remontée, tpst 16h, je crois que nous aimons bien ce trou !!! (en 1 an et 3 sorties on y aura passé une cinquantaine d'heures ...)

TROU QUI SOUFFLE, VERCORS, 14 15 Avril 2018
TROU QUI SOUFFLE, VERCORS, 14 15 Avril 2018TROU QUI SOUFFLE, VERCORS, 14 15 Avril 2018
TROU QUI SOUFFLE, VERCORS, 14 15 Avril 2018TROU QUI SOUFFLE, VERCORS, 14 15 Avril 2018

                                                                                                                                                   Laure

Partager cet article
Repost0
16 avril 2018 1 16 /04 /avril /2018 13:28

Participants :

Michel, Laure, Jean-Pierre, Patrick

Nous voici à nouveau sur le Vercors, ou plutôt dessous. Le réseau des Chuats est situé à Font d'Urle, nous avons exploré la branche des Argonautes 2, en rentrant par Fleurs Blanches. ce réseau est en pleine exploration et très nouveau.

Pas encore de topo, juste un mauvais croquis, donc on c'est un peu l'aventure

Passages aquatiques avec radeau, étroitures et grandes galeries, puits...

Tpst : 10h

Réseau des Chuats, Vercors, 24/25 février 2018
Réseau des Chuats, Vercors, 24/25 février 2018
Réseau des Chuats, Vercors, 24/25 février 2018

                                                                                                                                                Laure

Partager cet article
Repost0
22 janvier 2018 1 22 /01 /janvier /2018 05:17

Ce sera comme convenu chantier à l'aven Hervé.

Particpants: Christiane, Didier, Hervé, Dédé, Chantal et Pierre pour le SCT

Paul du SCS, venu nous rejoindre pédibus du Revest.

Il fait plutôt frisquet et le vent souffle fort mais vu le bazar à trimballer jusqu'au trou, nous aurons vite chaud...

Hervé va tester son nouvel éclairage, il va sortir de la pénombre.

Que la force soit avec lui...et avec nous

Que la force soit avec lui...et avec nous

L'entrée de l'aven est très sympa, la descente des planches déclenchera la dégringolade de petites pierres et tout le monde sera aux abris, moment sympa et bruyant.

Le fond de l'aven est à-72 métres, de petits puits en passages terreux, c'est vraiment un bel endroit.

Descente du matos
Descente du matos

Descente du matos

Les derniers arrivent mais les premiers sont déjà au boulot, la massette n'est pas au chomage et tout le monde est content.

Un escalier prend forme rapidement et le fond est vite dégagé. Hervé ressortira pour ramener une planche.

 

L'escalier avance
L'escalier avance
L'escalier avance
L'escalier avance

L'escalier avance

Une planche de plus
Une planche de plusUne planche de plus

Une planche de plus

Tout le groupe prend plaisir à participer, une petite salle est mentionnée sur la topo au bas de l'éboulis... mais alors petite.

L'appareil photo ne chôme pas mais ils ne font que bouger...
L'appareil photo ne chôme pas mais ils ne font que bouger...
L'appareil photo ne chôme pas mais ils ne font que bouger...
L'appareil photo ne chôme pas mais ils ne font que bouger...
L'appareil photo ne chôme pas mais ils ne font que bouger...

L'appareil photo ne chôme pas mais ils ne font que bouger...

Paul et Dédé

Paul et Dédé

T'as un problème?

T'as un problème?

Ouf, je suis en haut, Pierre a déséquipé apres une longue période d'inactivité...bravo

Ouf, je suis en haut, Pierre a déséquipé apres une longue période d'inactivité...bravo

Tisane et élection du roi du jourTisane et élection du roi du jour

Tisane et élection du roi du jour

Une journée qui va certainement motiver tout le monde.

Chantal

 

Partager cet article
Repost0
10 janvier 2018 3 10 /01 /janvier /2018 20:35

Participants:

Dédé, Christiane, Didier, Chantal du SCT

Jules et Vincent

Ludovic et Charles

Nous aurons la visite de deux copains de Dédé qui vont peut être franchir le pas.

Il faisait tres froid ce matin là et la tisane coulait à flot accompagnée d'un bon gâteau...

Le Dragon, une cavité sur Siou Blanc en forme de cloche, commence par un passage un peu serré, qui rassure, puis s'évase lors de la descente...le spéléo devient araignée sur son fil de 27 mètres. Une seconde entrée plus large et aérienne permet de partager les sensations.

Toute la troupe arrive emmitouflée...pas facile de s'équiper en spéléoToute la troupe arrive emmitouflée...pas facile de s'équiper en spéléo

Toute la troupe arrive emmitouflée...pas facile de s'équiper en spéléo

Dédé et Didier équipent le DragonDédé et Didier équipent le Dragon

Dédé et Didier équipent le Dragon

Tout le monde se jette dans le  dragon, si vite que l on ne voit que le casque de l'un d'eux...Tout le monde se jette dans le  dragon, si vite que l on ne voit que le casque de l'un d'eux...
Tout le monde se jette dans le  dragon, si vite que l on ne voit que le casque de l'un d'eux...Tout le monde se jette dans le  dragon, si vite que l on ne voit que le casque de l'un d'eux...

Tout le monde se jette dans le dragon, si vite que l on ne voit que le casque de l'un d'eux...

Découverte du milieuDécouverte du milieu
Découverte du milieuDécouverte du milieu

Découverte du milieu

Tout le monde est en bas et echange ses sensations

Tout le monde est en bas et echange ses sensations

Pour Jules et Vincent c'est la sortie
Pour Jules et Vincent c'est la sortie

Pour Jules et Vincent c'est la sortie

Apres la pose repas, Ludovic et Charles retournent sur les cordes pour une descente plaisir
Apres la pose repas, Ludovic et Charles retournent sur les cordes pour une descente plaisir
Apres la pose repas, Ludovic et Charles retournent sur les cordes pour une descente plaisir
Apres la pose repas, Ludovic et Charles retournent sur les cordes pour une descente plaisir

Apres la pose repas, Ludovic et Charles retournent sur les cordes pour une descente plaisir

Nous irons faire un tour à l'ACT 11 pour terminer la journée, avant de rentrer se mettre au chaud.

Une journée bien sympathique pour tous les participants

Dédé et Chantal

Partager cet article
Repost0
10 janvier 2018 3 10 /01 /janvier /2018 17:40
Nous y sommes....

Nous y sommes....

Participants:

Dédé, Didier, Christiane, Hervé, Pierre, Chantal du SCT

Babette, Valou, Alain de nulle part

Nous devions commencer par la montée au refuge de Nice mais un souci avec la centrale de réservation nous a obligé à prendre un autre itinéraire...

Pas bien grave, sauf pour les genoux...

La météo devait être infâme et cela n'a pas eu lieu.

Un vent violent pour la première montée, un poil de neige le troisième jour.

Des refuges sympas, des repas copieux très appréciés et une bonne ambiance, c'est génial

J'oublie les tartes aux myrtilles

 

Pont du Countet

Pont du Countet

14 septembre +819 - 381

Départ du parking du Countet 1 692 m.

On atteint le vallon de Gordolasque avant de croiser la conduite forcée 400 m plus haut.

Le vent commence à forcir, petite pause casse croute et on enchaine avec le raide vallon d'Empuonrame pour atteindre le pas de l'Arpette à 2511 m.

Le vent souffle en fortes bourrasques et c'est avec plaisir que l'on passe de l'autre coté pour descendre au refuge des Merveilles 2 130m. 

 

Le pas de l'ArpetteLe pas de l'Arpette
Le pas de l'Arpette

Le pas de l'Arpette

Vestige protégé

Vestige protégé

Descente vers le refuge et l'unique marmotteDescente vers le refuge et l'unique marmotteDescente vers le refuge et l'unique marmotte

Descente vers le refuge et l'unique marmotte

Un refuge bien rempli
Un refuge bien rempli

Un refuge bien rempli

Refuge des MerveillesRefuge des Merveilles
Refuge des Merveilles

Refuge des Merveilles

15 septembre +449 - 328

Du lac Long Supérieur, s'ouvre la fameuse vallée des merveilles, agrémentée depuis 1988 d'un parcours d'interprétation du parc avec visite des gravures.

Le site est superbe, c'est un régal. Les bâtons de marches sont au repos, interdits sur le sentier.

Grimpette pour la baisse de Valmasque 2549m.

En longeant successivement le lac du Basto, le lac Noir et le lac Vert, on arrive au refuge de Valmasque 2221m.

Seul soir ou il a fait un orage et pluie... bien sur les entrées des  sanitaires sont à l'extérieur...

Départ matinal un peu humideDépart matinal un peu humide

Départ matinal un peu humide

En route pour les merveillesEn route pour les merveilles

En route pour les merveilles

Mais non, pas celles ci.....Mais non, pas celles ci.....

Mais non, pas celles ci.....

Pas encore...

Pas encore...

Les merveilles...Les merveilles...
Les merveilles...Les merveilles...

Les merveilles...

On fait ce que l'on peut... mais c'est cool
On fait ce que l'on peut... mais c'est cool
On fait ce que l'on peut... mais c'est cool
On fait ce que l'on peut... mais c'est cool
On fait ce que l'on peut... mais c'est cool

On fait ce que l'on peut... mais c'est cool

PaisiblesPaisibles

Paisibles

Une assiette...

Une assiette...

Refuge de Valmasque
Refuge de ValmasqueRefuge de Valmasque

Refuge de Valmasque

16 septembre +607 - 596

Une montée raide en lacets atteint le pas de la Fous 2828m.

Un peu de neige nous y attend, ça caille...mais la descente encore plus raide se fait par des passages accidentés et chaotiques avant de rejoindre un sentier tout simplement.

Cette descente sera facile pour les uns et difficile pour une autre.

L'arrivée au refuge de Nice, le jeu de Uno et les chocolats chauds...un luxe

La grimpette La grimpette

La grimpette

Passage de la Fous, ça caille
Passage de la Fous, ça caille
Passage de la Fous, ça caille
Passage de la Fous, ça caille
Passage de la Fous, ça caille
Passage de la Fous, ça caille

Passage de la Fous, ça caille

La descente....sans commentairesLa descente....sans commentairesLa descente....sans commentaires

La descente....sans commentaires

Il m'a regardé galerer...mais enfin c'est platIl m'a regardé galerer...mais enfin c'est plat

Il m'a regardé galerer...mais enfin c'est plat

La quietude du refuge, jeu de cartes, lecture, chocolat chaud....un vrai programmeLa quietude du refuge, jeu de cartes, lecture, chocolat chaud....un vrai programme

La quietude du refuge, jeu de cartes, lecture, chocolat chaud....un vrai programme

Refuge de Nice
Refuge de Nice

Refuge de Nice

17 septembre -540m

C'est le chemin du retour.

Sans difficultés, du barrage de la Fous, on atteint le haut du verrou rocheux "le mur des italiens",

un café pour l'occasion.

Sur la droite, la cascade de l'Estrech.

Le chemin se poursuit près du site d'escalade.

La cabane de "Belle et Sébastien" nous fera remonter dans le temps...

Le pont de Countet est là et pour nous c'est aussi la fin d'une belle randonnée.

 

Départ en fanfare...

Départ en fanfare...

vallon cascade paysages  tout est beau
vallon cascade paysages  tout est beau
vallon cascade paysages  tout est beau
vallon cascade paysages  tout est beau
vallon cascade paysages  tout est beau
vallon cascade paysages  tout est beau
vallon cascade paysages  tout est beau
vallon cascade paysages  tout est beau
vallon cascade paysages  tout est beau
vallon cascade paysages  tout est beau

vallon cascade paysages tout est beau

Didier nous prouve qu'il ne fait pas chaud

Didier nous prouve qu'il ne fait pas chaud

La cabane et le pont de la fin
La cabane et le pont de la fin

La cabane et le pont de la fin

Quelques jours de partage, un vrai plaisir

Chantal

Partager cet article
Repost0
10 décembre 2017 7 10 /12 /décembre /2017 15:41

Ampus : Pierre et deux initiés (Laura et ThierrPiy)

SCT: Didier,Dédé,Seb

 

J'aurais jamais imaginé lors de mes deux explos au Mouret (1 portage de bouteille et stage topo) que j'irais un jour jusqu'au siphon 2 et que ce réseau soit aussi beau!

Nous profitons d'une sortie initiation proposée par Pierre pour explorer ce magnifique réseau .

Belle découverte pour les deux stagiaires
Belle découverte pour les deux stagiaires
Belle découverte pour les deux stagiaires

Belle découverte pour les deux stagiaires

Nous remontons l'actif ,c'est magnifique on se croirait  dans le vercors
Nous remontons l'actif ,c'est magnifique on se croirait  dans le vercors
Nous remontons l'actif ,c'est magnifique on se croirait  dans le vercors
Nous remontons l'actif ,c'est magnifique on se croirait  dans le vercors

Nous remontons l'actif ,c'est magnifique on se croirait dans le vercors

De nombreux silex ornent les paroisDe nombreux silex ornent les paroisDe nombreux silex ornent les parois

De nombreux silex ornent les parois

Seb et moi irons jusqu'au siphon 2 tandis que Didier accompagne Pierre et les deux stagiaires. La  galerie qui précède le siphon est de toute beauté  ainsi que le départ du siphon.Une belle explo dans une cavité qui est certainement une des plus belles du Var .
Seb et moi irons jusqu'au siphon 2 tandis que Didier accompagne Pierre et les deux stagiaires. La  galerie qui précède le siphon est de toute beauté  ainsi que le départ du siphon.Une belle explo dans une cavité qui est certainement une des plus belles du Var .
Seb et moi irons jusqu'au siphon 2 tandis que Didier accompagne Pierre et les deux stagiaires. La  galerie qui précède le siphon est de toute beauté  ainsi que le départ du siphon.Une belle explo dans une cavité qui est certainement une des plus belles du Var .

Seb et moi irons jusqu'au siphon 2 tandis que Didier accompagne Pierre et les deux stagiaires. La galerie qui précède le siphon est de toute beauté ainsi que le départ du siphon.Une belle explo dans une cavité qui est certainement une des plus belles du Var .

Partager cet article
Repost0